Me voici enfin de retour. Il m’a fallu quelques mois, le temps de terminer ma formation, prendre quelques semaines de « vacances » que j’ai passées à bosser, ranger, organiser, trier. Bref tout sauf me reposer.  Depuis le 2 septembre, j’ai commencé un nouveau boulot que j’aime vraiment beaucoup. Il me laisse du temps pour lire dans les transports en commun et je dois encore prendre le rythme afin d’avoir assez d’énergie pour faire autre chose du temps qu’il me reste. Cela va venir.

Bref, vous trouverez ici quelques critiques de mes lectures de ces derniers mois. Je n’ai pas tout mis. L’article aurait été trop long. Voici quelques-uns des livres que j’ai vraiment appréciés durant mon absence. Afin de ne pas écrire un article très très long, j’ai tenté de réduire mes critiques au maximum. Les prochaines seront plus détaillées.

 

L’alchimiste des ombres de Pierre Pevel

Paris, 1633. Les dragons menacent le royaume.

Surgis de la nuit des temps, ils sont avides de pouvoir et décidés à restaurer leur règne absolu. Usant de sorcellerie, ils ont pris apparence humaine et créé une puissante société secrète, la Griffe noire, qui conspire déjà dans les plus grandes cours d’Europe. Pour déjouer leurs sinistres complots, Richelieu a reformé son unité d’élite, une compagnie clandestine d’aventuriers et de duellistes rivalisant de courage, d’élégance et d’astuce. Six hommes et une femme aux talents exceptionnels prêts à braver tous les dangers et à risquer leur vie pour la Couronne : les Lames du Cardinal. Mais alors qu’ils ont rendez-vous, par une nuit d’orage, avec une espionne italienne aussi belle que dangereuse qui prétend détenir les clés d’un complot à venir, ils sont loin d’imaginer l’ampleur de la tragédie qui va s’abattre sur la France et les obliger à affronter leur plus terrible adversaire : l’Alchimiste des ombres…

Deuxième tome des Lames du Cardinal. J’ai préféré ce tome ci au premier. Ma lecture remonte à quelques mois, j’ai donc depuis quelque peu oublié les détails de cette lecture.  Je me souviens avoir aimé avoir un peu plus d’informations sur le personnage d’Agnès et l’ordre dont elle a fait partie. Le camp des dragons se révèle un peu plus, notamment grâce à un nouvel adversaire : l’alchimiste des ombres. Les personnages restent attachants et j’avoue que j’avais hate de lire la suite. Ma pile à lire étant assez conséquente, je n’ai pas encore acheté la suite. Une torture lorsqu’on lit la fin de ce tome.

 

 The Expanse de James S. A. Corey

L’humanité a colonisé le système solaire (Mars, la Lune rebaptisée Luna, la Ceinture d’Astéroïdes et au-delà), mais les étoiles restent toujours hors de sa portée. Jim Holden est second sur un transport de glace qui effectue la navette entre les anneaux de Saturne et les stations installées dans la Ceinture. Quand lui et son équipage croisent la route du Scopuli, un appareil à l’abandon, ils se retrouvent en possession d’un secret qu’ils auraient souhaité ne jamais connaître. Un secret pour lequel certains sont prêts à tuer, et à une échelle impensable pour Jim et son équipage. La guerre dans tout le système solaire devient inévitable, à moins qu’il découvre qui a abandonné ce vaisseau, et pourquoi. L’inspecteur Miller recherche une jeune femme. Elle n’est qu’une personne parmi des milliards, mais ses parents ont les moyens, et l’argent peut tout. Quand l’enquête le mène au Scopuli et à Holden, devenu sympathisant des rebelles, Miller comprend que cette jeune femme est peut-être la réponse à tout. Holden et Miller doivent désormais jouer la partie en finesse, entre le gouvernement de la Terre, les révolutionnaires des Planètes Extérieures et certaines firmes aux visées secrètes. Et leurs chances sont minces. Mais au coeur de la Ceinture les règles sont différentes, et un petit vaisseau peut changer le destin de l’univers.

Le résumé ci-dessus est celui du premier roman. J’en suis actuellement au 3eme et il y en aurait visiblement 7 de sortis pour le moment. Voir quelques autres en prévision. Une série, The expanse est sortie. Je ne l’ait pas encore vue et j’ignore encore si elle me fait envie.

J’ai peu lu de science-fiction au delà des Star Wars. Et les deux ne sont pas vraiment comparables. J’adore Star Wars mais admettons que d’un point de vue scientifique, on est loin de quelques chose de réaliste, et je ne parle pas que de La Force. Dans ces romans, la gravité a un impact important sur la navigation dans l’espace et le corps des êtres humains. Des problèmes de santé causés par les radiations sont pris en compte.

Le roman traite de problèmes de racisme entre Terriens / Martiens et Ceinturiens qui du fait d’un manque de gravité ont une apparence bien différente. Le sujet est pour moi assez bien emmené et pousse à la réflexion. Le premier tome se concentre sur la découverte d’une molécule dangereuse et dont certains voudraient bien se servir comme d’une arme. Les descriptions liées aux transformations induites par la molécule sont un peu trop détaillées et glauques de mon point de vue. Encore un souci de réalisme je suppose. J’ignore comment elles peuvent être traitées dans la série et c’est un des points qui me fait un peu peur. Les personnages sont bien écrits pour que l’on inquiète réellement de leur sort, avec des qualités et des défauts. Seul Holden sort un peu du lot et aurait tendance à m’agacer un peu. A voir par la suite.

Le 2eme tome se concentre sur des événements liés à la fin du premier. Trahison et réflexion sur la condition humaine sont au programme. De nouveaux personnages font leur apparition auxquels je me suis attachée. J’ai peur cependant des répétitions, d’actes, de schémas, de caractères de personnages. Je pourrais en dire plus lors de la suite de mes lectures.

 

Le mythe de Cthulhu d’H. P. Lovecraf

Partout dans le monde renaissent des rituels hideux, typiques d’un culte blasphématoire que l’on croyait disparu à jamais : le culte de Cthulhu. Les peuplades primitives se révoltent pour adorer d’odieuses idoles à l’effigie de la monstrueuse créature céphalopode, endormie depuis des millions d’années dans sa demeure sous-marine de R’lyeh. Les temps seraient-ils venus ? À travers les États-Unis, quelques hommes courageux, comme le professeur Angell, de Providence, l’inspecteur Legrasse et le premier lieutenant Johansen, vont tenter de s’opposer au réveil de Cthulhu. Mais que peut le courage contre une abomination venue d’outre-espace, dont la simple vue suffit à vous faire perdre la raison ?

Je connaissais Cthulhu de nom. Depuis des années, je n’osais ouvrir un livre le concernant, étant relativement sensible au genre de l’horreur. Stephen King ? Nope. Ce livre se présente sous la forme de nouvelles, un genre avec lequel j’ai souvent du mal. Il n’y a souvent pas assez de places pour les détails que j’affectionne. Ce livre se compose donc de 6 nouvelles : L’appel de Cthulhu, Par-delà le mur du sommeil, La tourbière hantée, La peur qui rode, La couleur tombée du ciel et Celui qui chuchotait dans les ténèbres. J’ai beaucoup aimé la couleur tombé du ciel qui a réveillé mon imagination. De façon générale, ces nouvelles s’articulent autour de Chtulhu ou d’un autre ancien qui vient troubler la vie tranquille de quelques habitants.

Ces quelques nouvelles m’ont réellement donné envie de lire quelques autres choses à propos de Cthulhu, si vous avez quelques conseils à ce sujet.

 

Les Archives de Roshar de Brandon Sanderson

Roshar, monde de pierres et d’orages.
D’étranges tempêtes de pouvoirs balaient les terres accidentées tellement souvent, qu’elles ont influencé l’écologie et la civilisation. Les animaux se cachent dans des coquillages, les arbres rentrent leurs branches et l’herbe se rétracte dans le sol. Les cités sont construites uniquement où la topographie offre une protection.
Des siècles ont passé depuis la chute des dix ordres consacrés connus sous le nom de Chevaliers Radieux, mais leurs avatars, des épées et des armures mystiques qui transforment des hommes ordinaires en guerriers quasi invincibles, sont toujours là. Des royaumes sont échangés contre ces objets, des guerres sont menées en leur nom et gagnées grâce à eux.


Une de ces guerres se déroule sur le paysage dévasté qu’on appelle les Plaines Brisées. Là, Kaladin, qui a abandonné ses études de médecine contre une arme pour protéger son petit frère, a été réduit en esclavage. Dans une guerre insensée, où dix armées combattent séparément contre un unique ennemi, il lutte pour sauver ses hommes et pour apaiser les chefs qui les considèrent comme quantité négligeable.
Le Clarissime Dalinar Kholin commande une de ces armées et, comme son frère feu le roi, il est fasciné par un texte ancien appelé La Voie des Rois. Hanté par des visions des temps anciens et par les Chevaliers Radieux, il commence à douter de sa santé mentale.


De l’autre côté de l’océan, une jeune femme appelée Shallan cherche à devenir apprentie de l’éminente et hérétique Jasnah Kholin, la nièce de Dalinar. Bien qu’elle aime apprendre, ses motivations ne sont pas pures, et alors qu’elle planifie un vol audacieux, elle commence à découvrir certains secrets des Chevaliers Radieux, et des informations sur la vraie raison de la guerre.

Le résumé ci-dessus est celui du premier tome. J’ai dévoré les quatre premiers. Mon conseil si vous ne les avez pas lu : foncez. Vraiment. J’aime beaucoup cet auteur via Elantris mais là on passe au niveau au-dessus. Je le trouve relativement bien écrit et je me suis beaucoup attachée aux différents personnages. Kaladin, en homme brisé, rongé par l’espoir est superbe, Dalinar et son honneur est très attachant et j’adhère totalement à Shallan et sa ténacité. Comme d’habitude, l’univers dans lequel évoluent ces personnages est original. M’arrêter aux quatre premiers tomes est difficile, j’ai même failli céder et acheter tout de même les grands formats que je déteste d’habitude. Au cours de la saga, d’autres personnages se greffent aux trois points de vue des personnages principaux. Quels qu’ils soient, j’arrive à  être captivée par leurs histoires et leurs intentions et ce même lorsqu’on me les dépeints comme étant des ennemis pendant plus de 1000 pages. C’est ce qui fait pour moi une bonne écriture.

 

Conclusion

En quelques mois, j’ai lu bien d’autres livres, qui m’ont moins captivée. Je voudrais tenter de reprendre plus assidument cette rubrique. De plus, je vais réussir à me dégager du temps libre pour reprendre la couture ! Objectif : Migennes 2020 en costume !

Rendez-vous en octobre !

Share This