En septembre, je n’ai pas acheté de nouveaux livres. Pourtant je suis allée faire un tour aux aventuriales le dernier week end de septembre. Une véritable torture. Pourtant je n’avais pas le choix. C’est dommage parce que le salon était top et j’aurais sans doute testé quelques nouveaux auteurs. J’ai pu faire signer quelques livres cependant 🙂

Peu de lectures ce mois ci. J’ai avancé des mangas : deux tomes de Platinium End et le dernier d’Arslan. Je parlerais peut être mangas dans un article plus tard.

La voie de la déesse guerrière de Heatherash Amara

Retrouver sa déesse intérieure. On le sait, les femmes jonglent avec un grand nombre de tâches. Entre leur travail, leur partenaire, leurs enfants et leurs amies, elles sont plus occupées que jamais, ce qui les amène souvent à faire passer les besoins des autres avant les leurs. Et quand elles sont submergées et accablées de fatigue, nombreuses sont celles qui deviennent leurs pires critiques. C’est là qu’intervient la quête de la guerrière intérieure.

Livre qui dormait dans ma pile à lire depuis quelques mois. Je l’avais acheté dans une boutique spécialisée lorsque je cherchais un tarot (et c’est finalement Oumrazai qui m’a appelée ailleurs). Le chamanisme me parle en ce moment et c’est la première chose qui m’a attirée dans ce livre. J’ai viscéralement besoin de me reconnecter à moi même et a ma féminité. C’est ce que propose ce livre en 10 points, tels que purifier son vaisseau ou s’enraciner et évacuer le passé. D’habitude j’ai un mal fou avec ce genre de mise en page. Si vous savez bien : «  Comment devenir parfait en 7 points, vous n’allez pas croire le 3e » et ce genre d’appel marketing trop présent sur le web. En vérité, j’ai dévoré ce livre. Les leçons données pourraient couler de source et pourtant leur rappel m’a fait beaucoup de bien. Je ne l’ai pas véritablement refermé car je n’ai pas encore fait les exercices. L’autrice nous délivre un message très personnel, du fait de ses propres expériences. Chaque chapitre débute par une citation et se termine par un résumé des actions à entreprendre. Depuis j’ai mis en place quelques nouvelles postures, attitudes qui m’aident bien malgré le stress de ce mois. Le changement le plus notable fut une reprise de mes activité créatrices. Ma guerrière intérieure se montre petit à petit.

Une belle lecture, avec tout un tas d’ouvrages qui permettant approfondir le voyage. Autant dire que certains vont arriver dans ma bibliothèque (ou en tout cas intégrer ma liste d’envies)

Star Wars : Battlefront – Twilight Compagny d’Alexander Freed

La Guerre Civile Galactique fait rage. Les légions de Stormtroopers impériaux sont chargées d’écraser la Résistance.

Au sein du front de l’Alliance Rebelle, les combattants sont des hommes, des femmes, des non-humains, réunis sous l’étendard du 61e escadron d’infanterie, la Twilight Company. Braves, endurcis par la guerre et férocement loyaux, les membres de ce groupe de renégats grincent des dents quand l’ordre est donné de se replier face aux troupes plus nombreuses et mieux armées de l’Empire. Mais un allié inattendu va faire basculer l’équilibre des forces. La retraite pourrait se transformer en victoire.

En dépit des ordres, esseulée, sous-équipée, mais toujours invaincue, la Twilight Company observe et prépare sa manœuvre la plus téméraire : un assaut visant le cœur de la machine militaire impériale.

Encore un livre Star Wars. Cela ne vous étonne plus n’est ce pas ? Je suis tres mitigée par rapport à celui ci. Il est à préciser que je n’ai pas joué au jeu avant de lire ce livre. J’ai eu des passages ou je l’ai lu à toute vitesse pour connaître la suite alors qu’à d’autres moments je l’ai relégué au fond d’un tiroir. J’adore ce qui concerne les détails sur l’univers. C’est ce que nous propose le livre. La plupart du temps, on suit le point de vue d’une compagnie de rebelles, plus ou moins livrée à elle même. On est très loin de l’héroïsme de Luke ou Leia. Ces gens la sont plus communs, plus proches de nous, des héros ordinaires dirais-je. C’est ce que j’ai aimé en fait. Je pense que j’ai suivi le point de vue du personnage principal, Namir, un sergent rebelle. Un homme moyen, avec ses qualités mais aussi ses défauts, que j’ai apprécié suivre. Les moments ou j’ai décroché de la lecture ont souvent été les périodes ou lui doutait. Il a réussi à me fait tenir jusqu’au bout. Alors que j’ai détesté le personnage du gouverneur Chalis. J’ai toujours du mal avec les personnalités avec beaucoup d’ego. La stormtrooper était assez intéressante à suivre, comme toujours lorsqu’on se rend compte que malgré leur effort de déshumanisation, les troppers restent des êtres humains. Le dernier point de vue proposé, au sein de l’empire m’a complètement fait décroché en revanche. La chute du roman fut assez satisfaisante.

Bref, une lecture en demi teinte malgré mon amour de l’univers.

 

Petit mois de septembre finalement. J’ai l’impression d’en avoir oublié. En Octobre, j’ai déjà attaqué l’archipel du rêve de Christopher Priest. On verra ce qui m’intéressera ensuite dans ma pile à lire:D

Share This