Mai fut un mois assez riche en lecture. La faute en incombe totalement à ma santé qui fut assez mauvaise. Du coup j’ai passé pas mal de temps à me reposer et à bouquiner. J’avais envie de choses légères donc j’ai terminé le cycle d’Animae de Roxane d’Ambre. J’ai récupéré quelques livres à la bibliothèque pour avoir un peu de policier également. Un seul de ce mois ci m’a réellement transportée. Mais lequel ? Réponse ci dessous.

 

Sang dessus dessous de Claude IznerLecture - Sang dessus dessous

Paris, 1998. Un libraire est retrouvé assassiné dans sa boutique – nu, la tête dans un sac plastique, poignardé post mortem. À ses pieds, deux Jules Verne de la collection Hetzel lacérés et posés sur la tranche. Milo Jassy, bouquiniste désabusé des quais de la Seine, est condamné à résoudre cette énigme s’il ne veut pas connaître le même sort. Il devra pénétrer le labyrinthe des vestiges d’un Paris qui s’en va, avec pour seul fil d’Ariane celui de ses amours et de ses amitiés perdues.

Premier policier lu ce mois ci. Et j’avoue que trois semaines plus tard je peine à m’en souvenir. Je ne le décrirais pas comme étant mauvais sans être bon non plus. J’aime assez avoir le point de vue du ou de la coupable tout au long du livre afin d’essayer de deviner qui est ce avec les quelques indices laissés. Malheureusement je n’ai pas réussi à me plonger totalement dans le livre. L’issue ne m’intéressait guère au final, je n’avais pas peur pour le personnage principal et son histoire me laissait de glace. Est-ce le style, le manque de détails qui m’ont empêchée de m’immerger ? Je ne saurais même pas en dire la raison.

L’île du serment de Peter MayLecture - Lile du serment

Kirsty Cowell a-t-elle poignardé son mari à mort, cette nuit tourmentée sur l’île d’Entrée, à l’extrême est du Canada ? Tous le croient, tout l’accable et pourtant Sime Mackenzie, l’enquêteur chargé de l’interroger, ne peut se résoudre à l’accuser. Serait-il aux prises avec une femme manipulatrice ? À moins que les rêves étranges dans lesquels surgit son aïeul, émigré des Hébrides en terre de Québec au XIXe siècle, ne recèlent une part du mystère.

Certainement mon coup de cœur de ce mois. Souvent, j’achète les yeux fermés les livres chez Babel noir. Encore une fois, je n’ai pas été déçue. Le livre se scinde en deux époques distinctes, suivant à la fois le héros principal, un enquêteur et un personnage qui a vécu bien des années avant lui. Déjà, l’histoire se passe sur une île, un milieu assez fermé, un point qui me plait assez souvent. Ma série « policière » préférée se passe en effet dans un village isolé, on sait alors dés le début qu’on connait plus ou moins le coupable. Il ne manque plus qu’à le trouver. Bon, généralement, lorsque j’arrive à me plonger dans un livre de ce genre j’en oublie complètement d’essayer de trouver le ou la personne responsable, j’ai juste besoin de tourner les pages et de connaitre la fin. Ce fut le cas ici. Je l’ai dévoré en deux jours.

Animae 2,3 et 4 de Roxane d’Ambre

Lecture - Animae 2 3 4

J’ai lu la suite de l’histoire de Lou (cf l’article précédent). Mon ami avait raison, cela s’améliore. Bon, je n’irais pas jusqu’à dire que c’était excellent, mes lectures favorites resteront celles qui m’embarquent dans d’autres mondes, j’en parlerais dés que possible dans un article. Ici, l’héroïne continue de m’agacer. Les scènes de sexe me laissent de glace et l’une d’entre elle en particulier me parait complètement sortie de nulle part, juste là pour remplir le quota. Les personnages secondaires rattrapent assez bien le tout (merci Cam’). L’écriture s’améliore grandement tout au long des tomes. J’ai lu les trois tomes d’une traite, et je me suis surprise à être déçue qu’il n’y ai pas de suite. Une suite du point de vue du caméléon ne serait pas pour me déplaire en vrai. Mais j’ignore si l’autrice saurait écrire un point de vue masculin. Je vais regarder les dernières publications pour voir ce que cela donne. Je vais laisser cette lecture dans la catégorie des « lectures de gare », celles faciles qui m’aident à me poser. Mais tout de même, Stouff, merci pour le conseil.

La faille souterraine et autres enquêtes d’Henning Mankell

On croit bien connaître Kurt Wallander, enquêteur solitaire hanté par la mort.Savons-nous comment le jeune homme hésitant et sans méthode, qui se demandait s’il serait un jour un bon flic, est devenu le commissaire d’Ystad ?
Réparties sur une vingtaine d’années, ces enquêtes reviennent au point d’origine : cette première affaire, en 1969, où Wallander échappe de peu à la mort.

Sur le mode de petite nouvelles qui s’échelonnent tout au long de la vie du personnage principal. Je m’étais dit que cela me rappellerait un peu le livre que j’avais lu d’Arsène Lupin. Au final le format court et le temps entre chaque nouvelle ne m’a pas convenu. J’ai lu plusieurs policier suédois (Millenium bien sur, mais aussi les romans de Lars Kepler et Camilla Lackberg) et je m’étais dit que cela pouvait être aussi bon. Je pense que j’essayerais de lire un roman plus long de l’auteur, toujours à propos de Kurt Wallander même si j’ai encore une fois du mal à accrocher au personnage principal (décidément …) qui m’inspirerait presque de la pitié. De toute façon, je garde mon amour pour le chef inspecteur Armand Gamache et j’ai l’impression qu’aucun n’arrivera à le détrôner. Encore une fois, je vous en parle dès que possible de cette série.

 

Bilan très mitigé ce mois ci. Je lis ce que je trouve sans vraiment trouver de saveur à mes lectures. Je trouve cela très triste. Du coup en juin j’ai commencé la saga de la tour sombre de Stephen King. J’en avais peur suite à des lectures effrayantes étant ado. Entrant bientôt dans ma 28ème année je me suis dit que c’était le moment de retenter.

Sinon, si vous avez des conseils de livres, je prends avec plaisir. Cependant, j’aurais peut être un peu de retard pour le mois de juin, j’espère déménager à la fin du mois.

 

 

Share This